Causes / origines de l’infidélité … – Extraconjugales .fr : plus de plaisirs ! Aller au contenu principal

Causes / origines de l’infidélité …

Malgré une certaine ouverture d’esprit, l’infidélité est encore un sujet tabou à ce jour dans notre société. Souvent mal considérées et pourtant très courantes, les relations extraconjugales sont vécues secrètement et composées de mensonges. Mais l’infidélité peut être parfois un appel au secours, une preuve de mal-être profond et ne doit pas être prise à la légère. De nombreux facteurs sont à prendre à considération dans l’infidélité: Les failles du couple, les crises existentielles et d’identité, les addictions sexuelles et bien d’autres causes sont à notées pour bien comprendre ce besoin, quelques fois vital, de se réfugier dans d’autres bras. L’infidélité répond souvent à des problèmes profonds qu’il est nécessaire d’analyser pour en comprendre le fonctionnement et le besoin. Personne n’est à l’abri et tout le monde peut connaitre, au moins une fois dans sa vie, l’infidélité.

Sommaire :

Les failles de la vie de couple

La vie à deux est souvent synonyme de difficulté, d’incompréhension et de concession, parfois difficiles à tenir ou à régler dans certains cas et sur du long terme. L’une des premières causes de ces difficultés réside dans le fait de s’engager trop vite et surtout trop tôt. Il est bien sûr normal lorsque l’on est amoureux de vouloir brûler les étapes et de vivre au plus vite avec la personne aimée. Mais hélas, trop souvent ces couples passionnés et euphoriques se lancent dans la grande aventure de la vie à deux sans réfléchir, sans se poser les bonnes questions et sans véritablement connaitre l’autre. Cela créer rapidement et inévitablement un désenchantement et les idéaux s’effondrent subitement. L’idée de connaitre autre chose, de vivre une nouvelle relation pleine de piment pour y croire encore peut germer doucement dans l’esprit alors en proie aux doutes.
Les nombreuses failles dans un couple peuvent également être une cause d’infidélité importante. Il est essentiel dans une vie à deux de se sentir reconnu et important aux yeux de son partenaire. Mais lorsque cela n’existe plus, que l’on se sent dévalorisé ou même rejeté par l’autre, on perd inévitablement confiance en soi et en ses capacités. La relation extraconjugale apparait alors vitale à nos yeux pour se sentir de nouveau important et fier de ce que l’on est. Exister à sa juste valeur aux yeux d’une autre personne, être admiré et aimé pour ce que l’on est, tout simplement. Ce besoin d’être reconnu et admiré peut être un véritable moteur pour certaines personnes qui ont besoin de cela pour avancer.

Les différences entre partenaires jouent également un grand rôle dans l’envie d’aller voir ailleurs. Se sentir incompris et différent avec son propre vécu, ses propres expériences mais aussi ses propres visions de l’avenir. Toutes ces différences et ces incompréhensions peuvent conduire à l’infidélité car l’autre devient un frein à notre émancipation personnelle ou ne répond plus à nos attentes. Un profond fossé se creuse accentuant involontairement la distance. Il est alors essentiel pour son bien-être de trouver une personne qui nous corresponde et qui partage nos idées et nos opinions pour vivre en harmonie le temps de quelques heures et ainsi décompresser.

La jalousie est aussi souvent un facteur essentiel dans l’envie d’aller voir ailleurs. Un sentiment d’étouffement trop important, de ne plus se sentir libre de ses moindres faits et gestes conduit souvent à la tromperie. Pour gagner un peu de liberté, même si celle-ci peut être illusoire ou furtive, beaucoup franchissent le pas et entament une relation extraconjugale sans attaches ni fausses promesses pour vivre en toute sérénité et sans contraintes.

Le manque de dialogue et de communication dans un couple fait partie des causes majeures d’infidélité. Surtout lorsque les discussions deviennent difficiles voire impossibles et que les incompréhensions se multiplient. Un climat d’agressivité s’installe alors entre les conjoints bloquant ainsi toute possibilité de communication et de réconciliation. L’envie de trouver une oreille attentive et compréhensive devient par conséquent vital, surtout lorsque la distance s’installe au point de non retour entre les deux partenaires.

La diminution des sentiments joue également un rôle important dans les relations adultères. L’amour est certes toujours présent mais les sentiments ne sont plus assez forts pour continuer à se battre continuellement face à des difficultés qui paraissent quelques fois insurmontables. La passion des débuts, l’excitation du moindre effleurement n’existent plus avec le poids des années et l’intensité des sentiments s’estompe, souvent contre son gré. Il est alors plus facile d’aller voir ailleurs et de se persuader que rien n’est grave car les sentiments ne sont plus véritablement présents. A l’inverse, les relations extraconjugales peuvent faire prendre conscience à l’individu de ses sentiments involontairement ou volontairement enfouis et étouffés. Il est parfois nécessaire de vivre une aventure secrète pour s’apercevoir de son attachement profond à l’autre. Cette relation sera alors une simple passade pour se remettre les pendules à l’heure et pour repartir du bon pied dans sa vie de couple avec la renaissance de ses sentiments.

La maladie physique ou psychologique du conjoint peut également jouer un grand rôle dans les relations extraconjugales. En effet, lorsqu’une grave maladie touche le partenaire et apparait lors du mariage ou dans la vie de couple bien établie, les relations affectives peuvent se dégrader dangereusement. La personne en bonne santé peut ne plus supporter la maladie lourde qui touche l’être aimé et peut vouloir également fuir le climat dans lequel elle vit quotidiennement : souffrance, dégradation de l’autre, sentiment profond d’étouffement sont autant de facteurs qui peuvent pousser et inciter à l’infidélité. L’homme ou la femme essaie à travers une relation extraconjugale de retrouver un contexte plus sain et serein, sans maladie ni problème lourd à gérer. Ne plus toucher un corps malade, ne plus subir la souffrance et retrouver une vie normale entrainent souvent cette démarche du dernier espoir pour ne pas sombrer à son tour et continuer à affronter ses problèmes.

L’infidélité peut aussi venir d’une envie profonde de vengeance. Cette démarche touche généralement les femmes qui souhaitent faire du mal à leur partenaire pour se venger de certains griefs non acceptés et non pardonnés. Un manque considérable d’attention et de tendresse, une phrase blessante ou un comportement jugé inacceptable comme la violence conjugale peuvent conduire la personne à prendre sa revanche en s’offrant à d’autres bras, sans pourtant parler de sentiments ou de relation durable. Il s’agit simplement d’un acte de vengeance pour se sentir mieux et ainsi, peut-être, pardonner plus facilement lorsque les choses sont jugées égales.

Mais la relation extraconjugale sert aussi souvent comme sonnette d’alarme pour faire comprendre à l’autre que le couple va mal et qu’il est temps d’y remédier avant qu’il ne soit trop tard. Certains individus, par facilité ou par peur, préfèrent fuir les problèmes et la réalité pour ne pas prendre de décision ou pour ne pas souffrir. Il est alors nécessaire de les faire réagir, de façon excessive parfois il est vrai, en touchant les sentiments et la vie de couple. Cette démarche, bien que douloureuse, sert souvent à faire prendre conscience de la gravité de la situation à l’autre.

La peur de la routine entre également dans les grandes causes de l’infidélité. La routine s’installe facilement dans un couple, surtout si celui-ci dure depuis de nombreuses années. Les petites attentions du début deviennent rares voire inexistantes, le piment des relations sexuelles se dissout et parfois la libido diminue considérablement jusqu’à ne plus être présente. L’on croit souvent après des années de vie commune que tout est acquis, que l’être aimé est lié à nous pour l’éternité. Avec de telles croyances et de telles affirmations les efforts pour entretenir le couple semblent dérisoires et superflus. Grosse erreur qui conduit souvent à l’infidélité de l’un ou de l’autre, voir des deux partenaires. Lassé, blasé l’individu aura tendance à vouloir changer les choses et à vivre de nouvelles expériences. Une femme qui ne prend plus soin d’elle, un homme qui reste inactif en s’encroutant devant la télévision sont des facteurs importants qui incitent alors à aller voir ailleurs pour fuir la routine qui inquiètent de nombreuses personnes à ce jour.

Le goût de l’interdit, le plaisir de mener une double vie donnent souvent envie de vivre une relation extraconjugale et de la continuer sur du long terme. Ne plus être véritablement soi-même, ou au contraire se découvrir enfin dans une aventure nouvelle ponctuée de surprises et d’émotions. Avoir son petit jardin secret et vivre secrètement peuvent être des atouts supplémentaires pour avoir envie d’aller voir ailleurs. C’est bien connu, le plaisir dans l’interdit est souvent plus fort et savoureux avec cette peur viscérale d’être découvert que de vivre une relation banale, voire insipide sans surprise ni rebondissement. Elle provoque des émotions nouvelles, des montées d’adrénaline qui permettent de se sentir vivant.

Les difficultés de la vie de famille

Autre élément déclencheur, la vie de famille et l’arrivée des enfants. Il représente l’une des premières causes d’infidélité, notamment en Europe. En effet, souvent lorsque la femme devient mère, elle en oublie son rôle de femme et d’amante pour se consacrer exclusivement à ses enfants. Le mari est alors délaissé et incompris et n’arrive plus à combler le vide laissé par l’autre. De là naissent les frustrations et les envies de renouveau pour partager des moments intimes qu’il ne retrouve plus chez lui.

L’arrivée des enfants prend aussi une grande place dans une vie de couple et souvent l’homme et la femme n’ont plus le temps de se retrouver. Inévitablement le fossé se creuse et chacun évolue dans des voies différentes jusqu’à en arriver à devenir de véritables étrangers. Ils n’arrivent plus à combler ce vide qui les sépare ni à retrouver ce réconfort affectif qui les liait au début. Ils le cherchent alors ailleurs, dans d’autres bras ou dans d’autres regards. Cette échappatoire devient presque vitale pour permettre à l’individu de surmonter ses problèmes de couple et ainsi affronter son quotidien. L’excitation de l’interdit, la nouveauté de la relation sans les problèmes liés à la vie de tous les jours, offrent une véritable bouffée d’oxygène à celui qui se sent perdu et étouffé dans sa vie de couple. Cette démarche démontre bien le manque profond de partage, de complicité et d’échange entre les partenaires qui incite clairement et en toute légitimité à aller voir ailleurs.
Le fait de ne pas parler et de laisser les frustrations s’accumuler dans le couple au fil des années en accordant trop de place aux enfants engendre tôt ou tard une implosion intérieure et personnelle voire même une grave crise d’identité qui demande de se remettre alors en question.

Les crises existentielles

C’est un phénomène de société qui touche en majeure partie des personnes entre 30 et 65 ans. Pendant son existence il est essentiel de faire le bilan des années passées et de se remettre en question. Or, il arrive souvent que ces démarches profondes amènent à de grandes crises existentielles ou d’identité. On s’aperçoit que sa vie passée n’a pas été telle qu’on l’avait imaginé et qu’on est parfois passé à côté de l’essentiel et de certains plaisirs de la vie. Le besoin de vivre sa vie sans interdit ni tabou et à cent pour cent se fait alors sentir, jusqu’à en devenir une réelle obsession qu’il faut assouvir. Il reste si peu de temps qu’il est vital de la vivre au mieux pour éviter les regrets et un profond mal-être. Mais ces crises existentielles traduisent également un besoin de rébellion et une envie incontrôlable de contredire et de rejeter tout ce qui a été inculqué depuis des années. Cela peut survenir dans de nombreux domaines : la religion et ses préceptes contre l’infidélité et ses risques nombreux, mais aussi contre l’autorité parentale et ses valeurs transmises. C’est une volonté de s’affirmer et de rompre avec le passé en prenant ses propres décisions pour montrer que l’on est enfin adulte et que l’on sait mener son existence seul. Cependant, ces crises d’identité sont essentielles pour se construire et ainsi trouver son véritable « moi ».
Elles incitent l’individu à prendre sa vie en main sans attendre l’approbation ou les remontrances de son entourage. Elles servent à être enfin maitre de son destin et à s’affirmer comme personne à part entière en brisant les interdits. C’est en réalité une profonde envie de liberté qui se réalise souvent en se lançant dans une nouvelle aventure pour se sentir de nouveau vibrer et vivant. Il est donc essentiel de se poser les bonnes questions tout au long de sa vie, et notamment dans sa vie de couple, pour ne pas se réveiller un matin et avoir l’impression d’être passé à côté de sa vie.

D’autres facteurs provoquent ces crises existentielles : se retrouver seuls avec son conjoint lorsque les enfants ont quittés la maison. Vivre exclusivement à deux, essayer de retrouver une complicité perdue depuis des années, raviver une activité sexuelle peut-être éteinte ou quasi-inexistante. Toutes ces difficultés incitent parfois à aller voir ailleurs pour fuir la réalité et ainsi se perdre corps et âme dans une relation extraconjugale. Ces aventures permettent en effet de mieux appréhender l’avenir avec de simples petits bonheurs furtifs qui égayent le quotidien. Nous avons alors une bonne raison de nous lever le matin et d’affronter la journée qui s’annonce. C’est en réalité un besoin et une envie profonde de profiter de l’instant présent sans se soucier des règles imposées et des interdits qui nous ont étouffés tout au long de notre vie et qui sont en grande partie la cause de nos frustrations les plus profondes. Être tout simplement libre. Une oreille attentive est alors recherchée, une confidente ou un confident pour faire part de ses sentiments sans avoir peur d’être jugé ou incompris. Le besoin de réconfort est sans nul doute très présent pour ne pas se sentir seul et dévasté dans ces difficultés qui peuvent paraitre bien souvent insurmontables.

Ces crises existentielles peuvent aussi traduire des problèmes plus profonds d’insécurité ou de manque de tendresse qui remontent souvent à l’enfance. Les relations extraconjugales dans ces cas permettent entre autres, de fuir certaines remises en question douloureuses, d’éviter la rupture d’une vie de couple bien établie. Il est souvent bien plus simple et aisé d’avoir une relation secrète pour évacuer son mal-être sans pour autant agir en profondeur. C’est comme un pansement posé su une plaie en attente d’une cicatrisation en douceur.
La crise de la quarantaine fait partie des crises existentielles et des causes fréquentes d’infidélité. A cet âge, l’homme ou la femme doute de son charme et a l’envie de séduire encore pour se rassurer. L’éternel besoin de se sentir apprécié et admiré à sa juste valeur. La peur également de mal vieillir et de passer inaperçu incite régulièrement à l’infidélité. Pour être bien dans sa peau et dans sa tête il est normal de vouloir plaire et d’essayer de séduire pour s’en assurer.

Les séquelles de l’enfance

Il arrive souvent que l’infidélité d’un individu soit inscrite dans ses gènes, ou du moins dans son schéma de vie. Avoir eu un père ou une mère volage et ayant toujours connu ce mode d’existence, l’enfant aura souvent tendance, à l’âge adulte, à reproduire par une sorte de mimétisme inconscient le comportement de ses parents. Des problèmes psychologiques, des frustrations non réglées et accumulées au cours de l’enfance et de l’adolescence peuvent engendrer une instabilité chez l’homme ou la femme adulte dans ses relations affectives. Il arrive que les relations extraconjugales servent en réalité à retrouver un père ou une mère souvent absent(e) durant la petite enfance. Les séquelles de l’enfance font partie des grandes causes d’infidélité. C’est en réalité un besoin de combler un vide, de se sentir rassuré et materné en choisissant dans ces cas précis des partenaires plus âgés.

Les addictions sexuelles

Autre grande cause de l’infidélité : les addictions sexuelles. En effet, certains hommes mais aussi certaines femmes, sont atteints d’addictions sexuelles qu’ils ne peuvent par conséquent difficilement contrôler. C’est en réalité un besoin incessant de séduire et cela peut même devenir une véritable obsession chez les personnes vraiment atteintes. Elles ont un besoin constant d’avoir des rapports sexuels que leurs partenaires peuvent parfois difficilement combler. Il devient alors vital pour leur bien-être de partir voir ailleurs pour ainsi assouvir leurs addictions et se sentir mieux. Ces problèmes d’ordre sexuel provoquent souvent de grandes failles dans la vie de couple. L’homme peut également tromper sa femme en regardant sans cesse des films pornographiques et en se masturbant devant d’autres femmes. La femme se sent alors rejetée et bafouée et se refuse à l’homme qui ne peut vivre ainsi. Il cherche ailleurs ce que celle qui partage sa vie ne peut lui donner et ne peut comprendre. Ces addictions sexuelles ne sont donc pas à prendre à la légère et doivent être traitées au mieux.

Les frustrations sexuelles

Certainement la plus grande cause d’infidélité dans notre société, les frustrations sexuelles sont un véritable frein à une relation de couple solide et sereine. L’homme ou la femme n’est plus comblé(e) par son ou sa partenaire et a le besoin de chercher ailleurs ce qu’il ou elle ne trouve plus au cœur de son couple. C’est aussi souvent une peur d’être jugé, une difficulté à exprimer ses fantasmes les plus fous et une peur profonde d’être incompris ou rejeté. Si le sexe devient un sujet tabou au sein du couple, que l’union n’apporte plus le bien-être ni la concrétisation d’un plaisir intense il peut entrainer à aller voir ailleurs pour être enfin comblé et ainsi réaliser tous ses fantasmes sans honte et sans gêne. Une relation extraconjugale permet dans ce cas de connaitre des sensations oubliées ou jamais vécues comme le véritable orgasme. Mais aussi d’essayer des pratiques jamais tentées, de vivre tout simplement sa sexualité de façon épanouie. Les relations sexuelles sont un moteur et une véritable source de bien-être et d’apaisement pour un individu. Il est alors normal de vouloir vivre sa vie sexuelle de façon intense et sans jugement, même si cela doit se faire dans d’autres bras et de façon secrète.

Certaines maladies gynécologiques font partie des cas les plus fréquents qui poussent le partenaire à commettre un acte infidèle. L’endométriose ou d’autres maladies vaginales peuvent entrainer une importante dégradation des rapports sexuels. L’union n’est plus vécue avec plaisir et se transforme alors en séance de torture. Le désir n’existe plus et la frustration des deux partenaires s’intensifie, conduisant même à un refus de pénétration et à une baisse de libido profonde. L’homme aura alors tendance à chercher ailleurs ce qu’il ne trouve plus avec sa femme et à vivre une relation extraconjugale pour évacuer son trop plein d’excitation.
Mais certains troubles sexuels chez l’homme peuvent également inciter la femme à aller voir ailleurs. Une éjaculation trop précoce, des problèmes d’érection peuvent facilement détériorer les relations sexuelles et imposer à la femme de satisfaire ses envies dans d’autres bras. Elle y trouvera alors un partenaire à l’écoute de ses besoins et de ses envies qui comblera ses moindres désirs sans la laisser dans une profonde frustration, bien connue et mal acceptée dans son couple. C’est encore et toujours un besoin égoïste de vouloir vivre bien et avec un maximum de plaisir, sans contraintes.

La liberté sexuelle dans notre société

Pendant de nombreux siècles la sexualité était un sujet tabou et dévoilée à demi-mots. De nombreuses pratiques et même l’adultère étaient pratiqués librement mais toujours secrètement pour ne pas choquer les mœurs engluées notamment par la religion. Or aujourd’hui, dans la société occidentale notamment, la sexualité est rentrée dans les mœurs et jouit d’une grande liberté. Il est fréquent de parler de ses problèmes sexuels, de voir à la télévision ou au cinéma des scènes torrides. Il n’est plus choquant également de placarder aux yeux de tous des femmes hautement dénudées et dans des positions équivoques pour mettre en valeur de la lingerie. Toutes ces tentations que l’on retrouve partout incitent inévitablement à aller voir ailleurs. Il est souvent difficile de rester avec la même personne alors qu’il est si facile dans la société actuelle de trouver une personne juste pour une nuit. Les sentiments n’ont plus la même place dans notre vie et la sexualité joue par contre un grand rôle, que certains individus passent au premier plan dans leur vie. Avec plus que l’embarras du choix il est parfois difficile de rester fidèle et sérieux, même lorsque l’on aime profondément l’autre personne.

En conclusion, l’infidélité ne doit pas être pointée du doigt ni jugée trop sévèrement. En effet, comme démontré plus haut, pour certaines personnes elle est souvent la seule issue possible pour ne pas sombrer et affronter la vie et ses difficultés. Le bien-être d’un couple doit être préservé et maintenu par les deux partenaires et si l’un d’eux n’assume plus son rôle il est souvent légitime de chercher ailleurs ce que l’on souhaite retrouver ardemment. Les relations extraconjugales ne sont pas seulement des aventures d’un soir ou une simple histoire de coucheries comme beaucoup le croient. Elles permettent également de trouver un confident, une personne à l’écoute et une épaule sur laquelle se reposer. La vie à deux est incontestablement semer d’embûches et il est quelques fois préférable de vivre une relation hors mariage, en secret, pour ne pas prendre de décision trop hâtive et sans possibilité de retour en arrière. Tout le monde cherche à être aimé, reconnu pour ce qu’il est et apprécié à sa juste valeur. Lorsque, hélas, le partenaire ne répond plus à ces attentes il est nécessaire de s’ouvrir vers d’autres horizons pour retrouver un certain équilibre et une envie de vivre. Chacun réagit à sa manière face aux difficultés de la vie et l’infidélité fait partie des démarches qui nous permettent, même pour un temps très court, de s’épanouir et de vivre des choses nouvelles loin de la routine quotidienne et des tracas de tous les jours. Ce n’est peut être pas une réaction saine mais elle est en tout cas normale, dans bien des cas voire même nécessaire pour retrouver un équilibre et même sauver son couple. Il est donc nécessaire de se poser les bonnes questions et d’assumer entièrement ses actes pour ne rien regretter. Chacun est maître de sa vie et doit savoir trouver son équilibre. Cela passe parfois par des relations adultères, de passage ou de longue durée qui permettent de souffler et de se sentir libre. L’adultère peut également être un choix de vie accepté par les deux partenaires pour vivre simplement et sans problèmes. Les clubs échangistes démontrent bien ce phénomène de société qui connait une véritable ampleur, notamment chez les couples d’un certain âge. La notion de fidélité est subjective et doit être définie selon ses propres croyances et ses propres ressentis. Il n’est plus aussi choquant dans notre société actuelle de parler d’infidélité et de relations extraconjugales. Les mœurs ont considérablement évolué et traduisent une volonté de vouloir vivre heureux mais surtout de profiter de chaque instant qui nous est offert. Alors quelques heures de bonheur et de jouissance volées dans d’autres bras peuvent bien valoir quelques blâmes si elles sont vécues intensément et sans regrets bien entendu.

Vous aimez ? Partagez l'amour !

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.