A contre-courant : une sexologue ‘aide’ ses patients à être infidèles ! – Extraconjugales .fr : plus de plaisirs ! Aller au contenu principal

A contre-courant : une sexologue ‘aide’ ses patients à être infidèles !

Louise Van der Velde est une sexologue connue en Angleterre.

  • Elle participe depuis plus de 10 ans à des émissions de télé diffusées sur sur la BBC, ITV et Channel 4.
  • Elle est également l’auteur d’un livre (Decent Proposal) qui est devenu un véritable best-seller …

Ses sujets de prédilection ?

La sexologue revient souvent sur toutes les questions qui touchent de près ou de loin aux crises conjugales.

Concernant l’infidélité à proprement parler :

Louise Van der Velde observe que de plus en plus de personnes viennent la consulter pour des histoires d’infidélité.
« La fidélité est une promesse de plus en plus difficile à tenir » (*).

Louise Van der Velde remarque également que la nature des demandes qui lui sont faites a évolué depuis quelques années.
« Avant, mes patients venaient me consulter pour se reconstruire après un épisode extraconjugal. Aujourd’hui, ils viennent en amont, pour être préparés à leur passage à l’acte » (*).

Dans tous les cas, l’infidélité (désirée, consumée, secrète ou découverte) est souvent compliquées à vivre. Elle est souvent synonyme de culpabilité, d’excitation, de colère, de jalousie ou encore de tristesse (selon les rôles : le cocu ou la personne qui a trompé) …

La spécialiste conjugale se propose justement d’aider ses patients à gérer et à dépasser ces émotions.

Reste que ses méthodes sont pour le moins hétérodoxes …

– La sexologue tient un discours particulièrement décomplexé et qui va même à l’encontre du ‘moralement correct’ (NDLR : sur ce point, nous vous suggérons également la lecture de cet article : L’adultère : politiquement incorrect ?).

Exemples :

  • Dans une interview accordée au Figaro Madame, Louise Van der Velde va jusqu’à suggérer que le fait de passer à l’acte est en général la meilleure solution si l’on est tenté d’aller voir ailleurs !
    « Il m’arrive [parfois] d’affirmer à certains patients que, dans leur cas, l’adultère n’est pas une solution (*) ».
  • Elle conseille même d’accorder à son ou à sa partenaire un « permis de tromper, une fois par mois (**) » !
  • Dans un article publié sur le Dailymail.co.uk, la sexologue laisse par ailleurs entendre que l’homme n’est pas toujours le premier responsable s’il est infidèle.
    « Les femmes qui ont plus de 40 ans n’ont qu’à s’en vouloir à elles-mêmes si leur mari est allé convoler ailleurs (***) ».
  • D’une manière générale, Louise Van der Velde explique :
    – Que l’infidélité n’est pas ‘anormale’ et qu’elle est même plutôt naturelle.
    – Qu’elle comprend que l’on puisse être tenté.
    – Que le fait de refouler ses pulsions n’est pas toujours une solution.
    – Qu’une infidélité ne met pas nécessairement une relation de couple en danger.
    – Que de nombreux couples se laissent une seconde chance après une infidélité avouée ou démasquée.
    – Et que l’infidélité peut même, à posteriori, sauver ou même renforcer certains couples.

Vous l’aurez compris, Louise Van der Velde a une vision bien à elle de l’infidélité.

Cette rhétorique peut choquer, mais elle a en tout cas le mérite d’entretenir les débats !

*****

Références :

* Source : Une sexologue passée coach en adultère agite Londres.

** Source : Une célèbre sexologue avoue conseiller l’adultère à ses patients.

*** Source : Women over forty need to go under the knife to stop their men cheating: Expert claims surgery is only way to curb wandering eyes.

Vous aimez ? Partagez l'amour !

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.